30 millions de dollars supplémentaires pour faciliter l'intégration en emploi des immigrants

Partager cette nouvelle sur :

26 avril 2017

Québec va investir une somme additionnelle de 29,5 millions de dollars, sur cinq ans, dans le Programme d'aide à l'intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME).

Le gouvernement libéral, qui souhaite augmenter de 20 % le taux de participation à son programme, a annoncé que ses modalités administratives seront allégées, ce qui permettra aux petites et moyennes entreprises d’y participer plus facilement.

-Advertisement-

Le gouvernement affirme que l’intégration en emploi, la francisation ainsi que la reconnaissance des acquis et des compétences sont au cœur de son plan visant à soutenir l’intégration socioéconomique des immigrants.

«Avec un taux de rétention de près de 90 %, le programme PRIIME est un succès d'intégration en emploi, qui bénéficie tant aux travailleurs issus de la diversité qu'aux employeurs québécois. Ce programme a également des effets positifs sur la qualité des emplois obtenus.» - Kathleen Weil, ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion


Son collègue François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, qui participait à cette annonce, a précisé que lors d’une tournée de consultation au Québec, « plusieurs employeurs ont mentionné vouloir embaucher des personnes immigrantes, mais qu’ils avaient besoin de soutien pour leur intégration professionnelle ».

Cette annonce s’inscrit dans les suites du Rendez-vous national sur la main d’œuvre, qui s’est tenu à Québec les 16 et 17 février 2017. Cet événement a réuni des membres du gouvernement du Québec, des représentants de ses partenaires syndicaux et de ses partenaires du milieu des affaires, de l’éducation et de la formation ainsi que des organismes de la société civile.

Faits saillants
Le programme PRIIME comporte quatre volets favorisant l’intégration professionnelle des personnes immigrantes :

  • Subvention salariale pour le participant ;
  • Soutien salarial pour l’accompagnement du participant, par un employé de l’entreprise ou une autre ressource ;
  • Soutien financier pour la formation d’appoint ;
  • Remboursement des frais d’adaptation des pratiques et des outils de gestion des ressources humaines.

En 2015-2016, il y a eu près de 1200 participants au PRIIME.

 

 voir l'article

 

Retour à la liste des nouvelles