Valeant renoue avec la rentabilité au deuxième trimestre

Partager cette nouvelle sur :

7 août 2013

La société pharmaceutique lavalloise Valeant  (T.VRX) compte aller de l'avant avec de petites acquisitions, à la suite de la récente transaction de 8,7 milliards de dollars qui lui a permis de mettre la main sur Bausch + Lomb, mais une fusion ne peut être exclue, a affirmé mercredi son président et chef de la direction, Michael Pearson.

 

«Nous continuons de constater d'intéressantes occasions à travers le monde, et nous devrions être actifs avec de petites acquisitions durant le reste de l'année», a déclaré M. Pearson lors d'une conférence téléphonique.

Néanmoins, des entretiens sont actuellement en cours au sujet d'une possible fusion une fois que Valeant aura intégré Bausch + Lomb, le géant des produits pour les yeux, en 2014.

«La situation devra être la bonne. C'est impossible à prédire. Il faut deux parties pour conclure une entente, mais nous continuons de discuter», a indiqué M. Pearson à des analystes.

Entretemps, Valeant continue de se concentrer sur des segments spécialisés et des marchés géographiques jugés séduisants, et n'a pas l'intention de changer de direction et de commencer à investir dans la recherche et le développement.

«Nous croyons être en mesure d'obtenir du succès en évitant de faire ce que font les grandes entreprises pharmaceutiques», a dit M. Pearson.

Valeant, qui a complété son acquisition de Bausch + Lomb cette semaine, a rehaussé mercredi ses prédictions pour 2013. La firme s'attend maintenant à un bénéfice de 6 $ à 6,20 $ par action pour l'exercice. Sa fourchette précédente était de 5,55 $ à 5,85 $ par action.

L'entreprise établie à Laval a dit croire que l'acquisition de Bausch + Lomb entraînerait des économies nettement supérieures à 800 millions de dollars.

Valeant a aussi annoncé mercredi avoir renoué avec la rentabilité au deuxième trimestre, lors duquel la société a enregistré un bénéfice net de 11 millions de dollars, ou trois cents par action, après avoir épongé une perte de 21,6 millions, ou sept cents par action, il y a un an.

Ses revenus ont grimpé de près de 34%, à 1,1 milliard de dollars, au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin, comparativement à 820,1 millions de dollars au deuxième trimestre de l'an dernier, grâce à des acquisitions dans les domaines de la dermatologie et de la santé buccale.

Valeant est la plus importante société pharmaceutique publique du Canada. Elle se spécialise dans les domaines de la dermatologie, de la neurologie et des médicaments génériques.

À la Bourse de Toronto, mercredi après-midi, les actions de Valeant Pharmaceuticals International valaient 101,07 $, en hausse de 1,49 $, soit 1,5% par rapport à leur précédent cours de clôture.

http://affaires.lapresse.ca/economie/sante/201308/07/01-4677766-valeant-renoue-avec-la-rentabilite-au-deuxieme-trimestre.php 

 

 

Retour à la liste des nouvelles