Roche achète le groupe américain InterMune pour 8,3 milliards

Partager cette nouvelle sur :

25 août 2014

 

 

GENÈVE — Le groupe pharmaceutique suisse Roche a signé un accord pour acheter 100 % du capital d’InterMune, un groupe américain spécialisé dans les médicaments contre les maladies pulmonaires, selon un communiqué publié hier soir par Roche à Bâle, où se trouve son siège social.

Cet accord de rachat, une dépense de 8,3 milliards de dollars américains pour Roche, a été approuvé par les conseils d’administration des deux groupes.

Concrètement, Roche va faire une offre publique d’achat sur les actions d’InterMune, coté au Nasdaq américain.

Roche, qui finance cette acquisition avec sa trésorerie, va proposer un prix de 74 $ par action, ce qui représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture du vendredi 22 août.

L’offre sera lancée au plus tard le 29 août.

Selon le géant bâlois, ce rachat devrait avoir un effet nul sur son résultat par action de 2015 et un impact positif à partir de 2016.

Cet achat permettra à Roche d’élargir sa gamme de produits contre les maladies pulmonaires. Le médicament phare d’InterMune, le pirfenidone, permet de traiter la fibrose pulmonaire idiopathique, une affection pulmonaire relativement rare, selon le site internet de la ligue pulmonaire.

STRATÉGIE

Roche ambitionne de «  renforcer sa position dans les thérapies contre les maladies pulmonaires  », explique Severin Schwan, président et chef de la direction de Roche, cité dans le communiqué.

Au premier semestre, Roche a inscrit des résultats en baisse.

Le groupe pharmaceutique a dégagé un bénéfice net de 5,64 milliards de francs suisses (6,7 milliards de dollars canadiens), en recul de 7 % sur un an. Son chiffre d’affaires a diminué de 1 % à 22,97 milliards de francs suisses (27,47 milliards de dollars canadiens).

Début juillet, Roche a déboursé l’équivalent de 1,44 milliard de dollars canadiens pour acheter la société californienne Seragon Pharmaceutical, qui se consacre à la mise au point de nouvelles techniques de lutte contre les cancers du sein hormonodépendants.

InterMune a aussi son siège en Californie, à Brisbane.

Le pirfenidone a été approuvé en UE et au Canada pour les malades atteints de fibrose pulmonaire idiopathique (IPF) et est en cours d’examen pour son approbation aux États-Unis.

L’IPF est une maladie chronique mortelle, caractérisée par la dégradation des fonctions pulmonaires.

La fibrose pulmonaire idiopathique touche principalement les adultes âgés de plus de 40 ans, particulièrement ceux qui ont des antécédents de tabagisme. Elle touche plus les hommes que les femmes.

Le pirfenidone est commercialisé dans l’UE et au Canada sous le nom d’Esbriet depuis son approbation, en 2011 et 2012.

L’administration américaine FDA a de son côté demandé de nouveaux essais cliniques avant de se prononcer sur son approbation.

L’opération d’acquisition devrait être bouclée avant la fin de l’année.

Roche devrait s’expliquer aujourd’hui sur cette acquisition lors d’une conférence de presse téléphonique.

http://plus.lapresse.ca/screens/654fcc8d-2e4c-4ec6-b57c-92c3e04e5b1a|_0.html

 

 

 

 

Retour à la liste des nouvelles