A quoi ressemblera le marché mondial du médicament dans cinq ans ?

Partager cette nouvelle sur :

7 avril 2016

 

La croissance du marché pharmaceutique mondial va s'accélérer d'ici à 2020, portée par les pays développés. L'oncologie, le diabète et les maladies transmissibles représenteront le gros du marché.  

Alors que les prix des nouveau médicaments innovants font débat en Europe et outre-Atlantiques, faisant planer le marché pharmaceutique est amené à gagner en puissance dans l'avenir, selon une étude d'IMS Health, publiée mercredi 30 mars. Revue du détail.

Une forte croissance portée par les pays développés

Le marché pharmaceutique devrait dépasser les 1400 milliards de dollars (1230 milliards d'euros) en 2020. Cela représente une hausse de 350 milliards de dollars par rapport à 2015. Une croissance accélérée sur ces cinq prochaines années, quasiment deux fois plus important que celle enregistrée entre 2010 et 2015, note IMS Health.

Les Etats-Unis resteront largement le principal marché de l'industrie pharmaceutique dans 5 ans, gagnant même des parts de marché. En 2013, elles grimpaient à 38,2%, en 2020, estimait le Leem, représentant français des industries pharmaceutiques. Elle atteindra 41% du marché global, selon IMS Health.

Les marchés émergents croîtront mais moins que prévu, à l'imagede la Chine, et ce , malgré les mesures d'amélioration de l'accès aux soins de santé mises en place par le gouvernement chinois. Le marché chinois avait déjà déçu en 2015. Au deuxième trimestre, la plupart des laboratoires pharmaceutiques occidentaux voyaient la croissance de leur chiffre d'affaires ralentir.

Les revenus générés en France amenés à stagner

La France passera de la 5e place en 2015 à la 8e place en 2020 dans le marché global, selon IMS Health, et sera dépassée par le Royaume-Uni, l'Italie et le Brésil.  Car le marché est amené à quasiment stagner. Cela est dû "aux fortes baisses de prix imposées par les pouvoirs publics", assure le cabinet. Les ventes de médicaments non remboursables ont progressé de 2,3%, quand celle des traitements remboursables ont baissé de 1,1% en 2015, note IMS. En 2014, la France a enregistré une décroissance de 2% du marché des médicaments remboursables.

Stéphane Sclison, directrice stratégie d'IMS Health France, juge qu'"en l'espace de quelques années, le marché a fondamentalement changé, désormais caractérisé par une dynamique permanente de prix à la baisse".

Les maladies transmissibles, l'oncologie et le diabète, principaux moteurs

Les maladies transmissibles, notamment le HIV et l'hépatite, représenteront la plus importante part de marché mondiale (15%). Les traitements innovants, arrivés récemment sur le marché, comme le Sovaldi de Gilead, coûtent particulièrement cher. Grâce à ce traitement, ce dernier vu son chiffre d'affaires bondir de 31% à 32,15 milliards de dollars en 2015.

L'oncologie, dont le coût des médicaments innovants (immunothérapie) inquiète les médecins en France, représenterait 11% des ventes de médicaments.

Enfin, le diabète atteindra 10% du marché mondial, porté par les besoins des pays émergents. Selon la Fédération internationale du diabète, entre 2013 et 2035, le nombre de personnes touchées par la maladie chronique augmentera de 71% en Asie du sud est. En Chine, le nombre de diabétiques passera de 98,4 à 142,7 millions en 2035.

Un regain d'innovations

Les industries pharmaceutiques sont sous la pression des pertes de brevets. Elles sont particulièrement nombreuses ces dernières années, puisque la dernière décennie phare de découverte de médicaments est celle des années 1990-2000 (un brevet dure 20 ans à partir de l'identification de la molécule). Elles sont contraintes d'innover ou de miser sur des biotechs, car leur revenu s'en trouve touché ("190 milliards de dollars de chiffre d'affaires impactés" estime IMS). Résultat: "225 nouvelles molécules attendues entre 2016 et 2020, contre 184 entre 2011 et 2015", explique IMS Health. A l'image de l'oncologie, les médicaments innovants représenteront une part importante de ces molécules. Ainsi "91 % des nouvelles substances actives seront des thérapies ciblées".

 

 

Retour à la liste des nouvelles