Suppression de postes chez Pfizer

Partager cette nouvelle sur :

29 octobre 2012

Communiqué

Laval, 29 octobre 2012 - Depuis la décevante nouvelle du  licenciement chez Pfizer de 300 personnes à travers le Canada, Pharmabio Développement, le Comité sectoriel de main-d’œuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques, a appris qu‘il s’agit d’emplois presque exclusivement reliés aux ventes et au marketing. Selon Pfizer, il y aura peu de pertes d’emploi du côté scientifique et que la majorité de ces suppressions seront effectuées au siège social de l'entreprise à Kirkland, dans l'ouest de l'île de Montréal.

En fait, ce sont des répercussions immédiates relatives à l’échéance de brevets, notamment le médicament Lipitor, en soins primaires qui sont à l’origine de ces congédiements. Cependant, l’investissement de 30 millions de dollars annoncé en juin dernier pour leurs installations en production, dont 2,6 millions proviennent d’Investissement Québec, demeure en vigueur. Effectivement, cette partie des opérations ne sera nullement touchée dans cette réorganisation.

Ce sont des emplois de qualité qui sont visés par ce licenciement. « Mes premières pensées vont aux travailleurs qui seront affectés. Il faut réfléchir aux meilleurs moyens de les assister », commente Alain Cassista, directeur général de Pharmabio Développement. Malgré le contexte difficile, il espère qu’une majorité de cette main-d’œuvre saura se trouver un autre emploi rapidement auprès d'autres entreprises de la région. M. Cassista se dit aussi préoccupé par la fuite des expertises que risquent d’entraîner les successives suppressions d’emploi des dernières années. Il conclut en mentionnant que Pharmabio Développement, préoccupée par la situation, n’hésitera pas à appuyer les initiatives mises en place pour soutenir la main-d’œuvre du secteur touchée. D’ailleurs, il incite ces personnes à utiliser dès maintenant la plateforme Biopharma RHConnect : http://www.biopharma-rhconnect.com. De son côté, Pfizer affirme qu’elle mettra en place des stratégies pour le soutien au départ et encouragera les travailleurs à se prémunir de leurs  avantages. À ce sujet, Pfizer offre à ces employés un forfait de cessation d’emploi très concurrentiel comprenant des services de counseling en matière de carrière et de retraite, des ressources (internes et externes) de recherche d’emploi et des indemnités de départ fondées sur le nombre d’années de service.

Malgré tout, le nombre d’emplois dans l’industrie pharmaceutique et biotechnologique poursuit sa chute entamée à l’été 2010. En effet, Pharmabio Développement évalue à près de 1 300 les pertes d’emploi annoncées par les différentes entreprises de la région de Montréal.

À propos de Pharmabio Développement
Pharmabio Développement, le Comité sectoriel de main-d’œuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques du Québec, est une corporation sans but lucratif, regroupant des représentants des associations patronales, des entreprises, des syndicats et des organismes gouvernementaux. Soutenu financièrement par la Commission des Partenaires du Marché du Travail (CPMT), le comité sectoriel de main-d’œuvre a pour mission de participer activement au développement de la main- d’œuvre et de l’emploi du secteur pharmaceutique et biotechnologique.

Source :
Martine Boucher
Pharmabio Développement
(450) 629-8885
mboucher@pharmabio.qc.ca
www.pharmabio.qc.ca
-30-










Retour à la liste des nouvelles