Une mauvaise nouvelle s’abat une fois de plus dans le paysage de la recherche privée

Partager cette nouvelle sur :

18 septembre 2012

COMMUNIQUÉ 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Laval, 18 septembre 2012 - Pharmabio Développement, le comité sectoriel de main-d’œuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques, reçoit comme une douche froide l’annonce de la fermeture du centre de recherche de Laval de Boehringer Ingelheim.  Effectivement, l’entreprise met un terme à son programme de recherche en virologie et prévoit l’arrêt de ses activités lors du premier trimestre en 2013.

La recherche privée en sol québécois semble continuer sa descente vertigineuse. Rappelons que la grande valse des fermetures a commencé lorsque Merck, à l’été 2010, a annoncé l’arrêt de ses activités de recherche. Depuis, Sanofi Aventis Canada, AstraZeneca Canada et Johnson & Jonhson ont suivi la cadence en janvier 2012. Pourtant, la bonne nouvelle concernant l’installation du siège social de Valeant à Laval a ranimé quelques espoirs au sein du secteur des sciences de la vie, mais cela fut de courte durée.

Aujourd’hui, c’est 170 emplois de qualité et bien rémunérés qui sont concernés par cette nouvelle. « Il est toujours très décevant de voir des personnes perdre leur emploi», commente Alain Cassista, directeur général de Pharmabio Développement. Il espère qu’une majorité d’entre elles saura se trouver un autre emploi rapidement auprès d'autres entreprises de la région. Il ne doute point que Boehringer Ingelheim les accompagnera dans cette démarche. M. Cassista conclut en mentionnant que Pharmabio Développement, préoccupé par la situation, n’hésitera pas à appuyer les initiatives mises en place pour soutenir la main-d’œuvre du secteur qui est touché par ces fermetures. D’ailleurs, il incite ces personnes à utiliser dès maintenant la plateforme Biopharma RH Connect http://www.biopharma-rhconnect.com/rh/home.php.

 

À propos de Pharmabio Développement

 

Pharmabio Développement, le Comité sectoriel de main-d’œuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques du Québec, est une corporation sans but lucratif, regroupant des représentants des associations patronales, des entreprises, des syndicats et des organismes gouvernementaux.

Soutenu financièrement par la Commission des Partenaires du Marché du Travail (CPMT), le comité sectoriel de main-d’œuvre a pour mission de participer activement au développement de la main- d’œuvre et de l’emploi du secteur pharmaceutique et biotechnologique.

Source :

Martine Boucher  

Pharmabio Développement

(450) 629 8885

mboucher@pharmabio.qc.ca

www.pharmabio.qc.ca

-30-

Retour à la liste des nouvelles