Nouvelle plateforme Web de recherche sur le cancer

Partager cette nouvelle sur :

7 juillet 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE :

Le portail comportant la plus grande quantité de données sur la santé jamais recueillies au Canada est rendu disponible aux chercheurs à l’échelle mondialeUn ensemble de données unique rendu possible par 300 000 Canadiens

Calgary, Alberta (29 juin 2015) – Un portail de recherche historique qui comprend des données sur la santé et des données biologiques recueillies auprès de 300 000 Canadiens, soit près d'un Canadien pour chaque tranche de 50 Canadiens âgés de 35 à 69 ans, est lancé aujourd'hui par le Partenariat canadien contre le cancer (le Partenariat).

« Je tiens à féliciter le projet de partenariat canadien Espoir pour demain pour avoir créé l'une des plus grandes et des plus vastes bases de données de recherche sur le cancer au monde. Cette étude historique offre une mine de renseignements qui sera ouverte aux chercheurs, ce qui pourrait mener à de nouvelles stratégies dans la lutte contre le cancer et les maladies chroniques connexes », a déclaré la ministre de la Santé, Rona Ambrose.

« Ce qui rend le portail du PPCED si précieux et unique, c'est le volume et la variété de l'information qui a été recueillie », a déclaré la Dre Heather Bryant, vice-présidente de la lutte contre le cancer au Partenariat. « Les chercheurs ont accès aux enquêtes sur la santé et le mode de vie, aux données sur les résultats de santé et même aux échantillons biologiques comme le sang et les échantillons d'ongles d'orteils. Cela leur permet d'obtenir une approche différente sur le cancer et les maladies chroniques, une approche sous de nouveaux angles qui les aide à approfondir plus que jamais leurs causes potentielles. »

Les données peuvent être utilisées pour réaliser des études sur la santé de la population à long terme, qui se basent sur l’état de santé, le mode de vie ou les risques pour la santé des gens. À mesure que les participants à ces études vieillissent, certains sont susceptibles de développer des maladies, comme le cancer ou une maladie du coeur. Les chercheurs peuvent alors réexaminer leurs données sur la santé pour tenter de repérer des facteurs liés à l'apparition de la maladie en question. Par exemple, ce genre d'étude a mis en évidence des liens entre le tabagisme et le cancer du poumon.

Le PPCED accélérera la recherche, améliorera la compétitivité de la recherche canadienne et offrira des occasions de découvertes canadiennes.

De plus, la grande quantité de renseignements contenus dans la plateforme a été recueillie de façon à ce que les chercheurs du monde entier puissent appliquer plus facilement les données du PPCED à leur propre travail ou combiner les données du PPCED avec d'autres cohortes mondiales, ce qui leur permet d'approfondir leurs connaissances en matière de cancers rares et de maladies chroniques.

« Compte tenu de la complexité du cancer, nous devons étudier un grand nombre de participants volontaires sur une longue période de temps pour découvrir des renseignements utiles sur les facteurs de risque. Heureusement, des centaines de milliers de Canadiens se sont manifesté pour partager leurs renseignements de santé dans l'espoir de démystifier pourquoi certaines personnes développent un cancer ou d'autres maladies chroniques », a déclaré la Dre Paula Robson, directrice scientifique au projet Tomorrow de l'Alberta, qui est l'une des cinq cohortes provinciales impliquées dans le PPCED.

Le PPCED est conçu pour suivre les participants pendant 20 à 30 ans, offrant ainsi aux chercheurs encore plus de données pour ce travail de grande importance.

Il est possible d'obtenir plus de renseignements sur le PPCED et ses partenaires de coordination, les données et sur la façon dont la plateforme est accessible en visitant le http://espoirpourdemain.ca/.

À propos du Partenariat canadien contre le cancer

Le Partenariat canadien contre le cancer travaille de concert avec la communauté de la lutte contre le cancer au Canada afin de réduire le fardeau de cette maladie sur la population canadienne. Inspiré et éclairé par les expériences des personnes touchées par le cancer, cet organisme oeuvre avec des partenaires afin d’appuyer la prise en charge, par les diverses autorités, des données qui permettront d’optimiser la planification de la lutte contre le cancer et de susciter des améliorations sur le plan de la qualité des pratiques dans l’ensemble du pays. Grâce à un effort soutenu et ciblé à l’égard de tous les aspects de la lutte contre le cancer, cet organisme soutient le travail collectif de la communauté élargie de la lutte contre le cancer en produisant des résultats qui auront un effet à long terme sur la population, soit la réduction de l’incidence du cancer, la diminution de la probabilité de décès par cancer dans la population canadienne et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par la maladie.

À propos du projet de partenariat canadien Espoir pour demain

Le projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED) constitue la plus grande plateforme de recherche sur la santé de la population du Canada. Elle contient une foule de données sur plus de 300 000 Canadiens âgés de 35 à 69 ans qui se sont portés volontaires pour partager des renseignements sur leur santé, leur mode de vie, leur environnement et leur comportement. Près de la moitié des participants ont également fourni un échantillon biologique. Le PPCED tente de créer un héritage qui profitera aux générations actuelles et futures en renforçant la recherche sur la population au Canada pour trouver des réponses et comprendre pourquoi certaines personnes développent un cancer ou d'autres maladies chroniques tandis que d'autres ne sont pas touchées.

Retour à la liste des nouvelles