Deux nouveaux tests diagnostiques pour Caprion

Partager cette nouvelle sur :

15 juin 2016

 La société de biotechnologie montréalaise Caprion projette de lancer deux nouveaux tests diagnostiques au Québec l’an prochain. Ces tests ont été mis au point grâce à la technologie CellCarta qui analyse les échantillons biologiques grâce à de puissants logiciels capables d’identifier des milliers de protéines d’un coup.

Le premier test vise à détecter le caractère bénin ou malin des nodules pulmonaires. Ce test est sur le marché aux États-Unis depuis un an et demi sous le nom de Xpresys. C’est la firme Integrated Diagnostics, de Seattle, qui le distribue, mais Caprion s’est gardé le droit de le commercialiser au Canada.

« Sans ce test, explique Martin LeBlanc, président et fondateur de Caprion, il n’y a que la biopsie qui puisse déterminer la nature d’un nodule pulmonaire. »

« [La biopsie] est un test invasif et coûteux. Notre test, par contre, ne nécessite qu’un échantillon sanguin. » — Martin LeBlanc, président et fondateur de Caprion

CellCarta arrive à détecter les protéines qui, dans l’échantillon sanguin, caractérisent les nodules bénins. En moins de deux semaines, le patient est rassuré et le système de soins de santé fait d’importantes économies. « Nous avons fait une étude pharmacoéconomique au Québec afin de comparer les coûts liés à la biopsie elle-même, au séjour à l’hôpital, etc., souligne M. LeBlanc. On parle d’économies très substantielles. »

La procédure d’homologation est entamée. Une demande a été faite à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) du Québec afin qu’il inscrive le test au Répertoire québécois et système de mesure des procédures de biologie médicale. Toute procédure inscrite à ce répertoire doit être obligatoirement disponible aux patients dès qu’un médecin en fait la demande. Et parmi les critères d’inscription, outre l’efficacité de la procédure, figurent l’analyse d’impact budgétaire et le rapport coûts/bénéfices. « Nous croyons pouvoir satisfaire l’INESSS à la fois du côté efficacité du diagnostic et sous l’angle économique », estime le patron de Caprion.

ÊTES-VOUS PRÉDIABÉTIQUE ?

L’autre test que Caprion veut lancer l’an prochain vise à repérer les signes avant-coureurs du diabète. La prévalence de cette maladie s’accentue avec l’âge et s’accroît depuis les 10 dernières années, selon l’Agence de la santé publique du Canada. L’agence évalue à près de 7 % la proportion des Canadiens atteints de diabète.

Or, Caprion croit pouvoir déceler, dans le sang circulant, un groupe de protéines révélant qu’un diabète est en voie de développement. « Les cellules bêta du pancréas produisent certaines protéines dans des quantités différentes selon que le diabète se développe ou non, explique M. LeBlanc. CellCarta reconnaît ces différences et vous avertit d’un état prédiabétique. »

Les sociétés pharmaceutiques s’intéressent beaucoup à ce test diagnostique. Neuf d’entre elles financent le Consortium québécois sur la découverte de médicaments (CQDM) et cet organisme a accordé à Caprion 2,3 millions de dollars pour développer son test.

« Les pharmas veulent utiliser ce test comme révélateur moléculaire précis de l’efficacité de leurs médicaments contre le diabète », dit Martin LeBlanc.

« Avant d’introduire un nouveau médicament sur le marché, on doit en démontrer l’efficacité sur les malades. Ce test va démontrer si le médicament produit les effets désirés. » — Martin LeBlanc, président et fondateur de Caprion

Ce diagnostic nouveau pourrait aussi permettre de déterminer quelles cohortes de patients répondent à quel traitement. Et son aspect prédictif aurait l’avantage de mener à une intervention précoce, avant que la maladie ne fasse ses ravages. C’est notamment le cas du diabète lié à la grossesse. Le placenta sécrète en effet des hormones qui peuvent enrayer l’action de l’insuline.

Ce ne sera pas la première fois que les sociétés pharmaceutiques feront appel à la technologie CellCarta de la société de biotechnologie montréalaise. Selon son président et fondateur, déjà trois entreprises spécialisées dans la mise au point de nouveaux tests diagnostiques ont découvert de nouveaux tests en s’appuyant sur la méthode inédite de Caprion.

CAPRION EN CHIFFRES

2002

Année de fondation

75

Partenariats réalisés avec des sociétés pharmaceutiques

50

Clients pharmaceutiques actuels

150

Projets en cours annuellement

100

Nombre d’employés (40 ont un doctorat)

http://plus.lapresse.ca/screens/b84f1b6f-35da-4979-b949-446fd895f7ca%7C_0.html 

 

Retour à la liste des nouvelles