Virus Ebola, le gouvernement du Canada fait appel à Medicago

Partager cette nouvelle sur :

29 octobre 2015

QUÉBEC, 29 octobre 2015

Chef de file dans la création et la production de vaccins et de protéines thérapeutiques basés sur plantes, Medicago s'est vu attribuer un contrat de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) visant la production de deux anticorps contre la souche Soudan du virus Ebola. Medicago produira ces anticorps dans son usine de Québec au Canada.

Medicago entend faire la démonstration de la capacité de sa technologie canadienne à produire des anticorps monoclonaux, dans le cadre de la préparation ou en réponse à une situation d'urgence. Le gouvernement du Canada et Medicago travaillent de concert à la création d'anticorps contre la souche Soudan en s'appuyant sur les travaux réalisés précédemment sur la souche Zaïre, virus à l'origine de l'épidémie actuelle en Afrique occidentale. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la souche Soudan a déjà été associée à des éclosions en Afrique. La disponibilité d'un anticorps efficace permettrait d'intervenir rapidement si une éclosion de la souche Soudan survenait à nouveau.

 « Medicago met sa technologie et son système de production au service du gouvernement canadien pour la mise en place d'une solution en cas de résurgence de cette maladie dévastatrice », explique Andy Sheldon, président et chef de la direction de Medicago. « Nous sommes également fiers de travailler sur une solution canadienne qui permettrait de répondre à d'autres menaces biologiques susceptibles de compromettre la sécurité nationale et internationale dans le futur. »

Recourir aux plantes pour combattre l'Ebola, la grippe saisonnière et pandémique et d'autres menaces pour la santé 

La technologie novatrice de Medicago utilise les plantes comme des usines miniatures qui produisent rapidement de grandes quantités de vaccins ou d'anticorps. Le potentiel de cette technologie en cas de pandémie a été démontré en 2009 avec la production des vaccins candidats contre les souches de la grippe H1N1 et en 2013 contre la souche H7N9 en seulement 19 jours, comparativement à la durée nécessaire pour produire des vaccins à partir d'oeufs qui se compte en mois.

L'entreprise, qui a annoncé en mai 2015 l'agrandissement de ses installations de Québec, peut produire rapidement une grande quantité d'anticorps contre le virus Ebola. Avant que l'ASPC lui confie ce nouveau mandat, Medicago a rempli avec succès les obligations du contrat récemment obtenu du gouvernement américain. Les États-Unis souhaitaient trouver une méthode de production d'anticorps différente contre la souche Zaïre du virus Ebola. Devant les menaces constantes pour la santé auxquelles sont exposées les autorités mondiales telles que des pandémies de grippe et l'Ebola, Medicago pourrait jouer un rôle de premier plan dans les situations d'urgence en permettant une réponse rapide, en améliorant les capacités d'intervention et en permettant d'accroître les réserves mondiales de vaccins et d'anticorps.

À propos de Medicago 

Medicago est une société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de nouveaux vaccins et protéines thérapeutiques pour traiter un large éventail de maladies infectieuses dans le monde. Elle s'est engagée à fournir des protéines thérapeutiques et des vaccins hautement efficaces et concurrentiels basés sur ses technologies exclusives de fabrication et ses particules pseudo-virales (PPV).

Cette technologie est susceptible de fournir rapidement des vaccins et des protéines thérapeutiques tout en étant moins coûteuse que les technologies concurrentes : elle permet en effet la création de produits prêts à être mis à l'essai approximativement dans le mois suivant le dépistage et la réception des séquences génétiques. Ce court délai de production est susceptible de mener à la vaccination ou au traitement rapide de la population et à la production de volumes importants pour le marché mondial.

À propos de la recherche de l'Agence de la santé publique du Canada
Le Canada participe toujours activement aux efforts mondiaux de lutte contre la maladie à virus Ebola et demeure déterminé à le faire. Les deux anticorps monoclonaux (AcM) qui seront produits grâce au contrat ont été découverts par des scientifiques au Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada à Winnipeg (Manitoba). Des chercheurs du Laboratoire national de microbiologie ont aussi travaillé à la mise au point du vaccin canadien VSV-EBOV contre le virus Ebola - l'un des principaux vaccins expérimentaux utilisés dans les essais cliniques en cours au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Afrique de l'Ouest.

Renseignements

Medicago inc., personne-ressource pour les médias
Michelle O'Brodovich
Téléphone: +1-418 529-3223, poste 32
Cellulaire: +1-418 933-3476
mobrodovich@tactconseil.ca

Renseignements concernant l'Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada

+1-613-957-2983

http://www.lelezard.com/communique-8513712.html
 

Retour à la liste des nouvelles